L’amour de soi, ce pouvoir (presque) magique

Et si en 2021, tu décidais enfin de t’aimer, t’aimer réellement, pleinement, inconditionnellement. En 2021, je crois que nous devrions tous décider de nous choisir, de faire de nous notre priorité.  Personnellement, c’est ce que j’ai décidé de faire. Alors, tu me suis ?

En 2021, t’aimer, tu feras

Dès l’enfance, lorsque l’on grandit, on nous enseigne la bienveillance, la gentillesse, le fait d’être bon envers les autres. On découvre et on apprend à aimer notre famille, nos amis, nos premiers amours… Hélas, je crois que l’on ne nous apprend pas (ou bien trop peu) à nous aimer nous-même.

Finalement, nous pensons que, comme ça peut être le cas avec l’amour que l’on porte aux autres, l’amour de soi s’acquiert naturellement au fil du temps. Seulement, notre société fait que ce n’est pas toujours le cas. A l’inverse, lorsque nous grandissons, nous accumulons à l’intérieur de nous-même les reproches, les doutes, les croyances limitantes qui nous façonnent. C’est justement ces choses que nous gardons ancrées en nous, qui viennent ébranler notre amour propre, l’estime que l’on se porte et la confiance que l’on s’accorde. Ce sont justement ces paroles qui ont pu nous blesser, nous faire croire que nous n’étions pas capables, qui finalement nous construisent.

« Nos pensées au sujet de ce que nous sommes et de ce que nous pouvons être, déterminent précisément ce que nous pouvons être. »

Anthony Robbins


Bien qu’à des degrés différents, je crois que nous avons tous quelque part des failles dans la confiance et l’amour que l’on s’accorde. On passe parfois notre temps à nous critiquer, nous réprimer, nous rabaisser… et tout cela ne fait finalement qu’entretenir cette relation moyenne que nous avons avec nous-même. 

Peut-être t’arrive-t-il de te dénigrer, de douter de tes compétences et de tes capacités, de ne pas te croire digne de l’amour que l’on te porte… 


« Je suis nul(le) ; 

Je suis incapable ; 

Je n’y arriverais jamais ; 

Je suis moche ; 

Je suis trop gross(e) – trop maigre ;

Trop ceci, pas assez cela… »


Nous dénigrons notre corps qui n’est pas digne, qui est sale, répugnant ; nous dénigrons nos capacités, nos compétences, nos qualités…  Voilà un discours que nous nous sommes tous adressés un jour, je crois et que peut-être tu t’adresses à toi-même. 

En effet, nous sommes souvent très durs envers nous-même alors que parfois nous sommes à l’inverse bienveillant, doux et tolérant avec les autres. Nombreux sont ceux qui donnent sans limite à autrui et qui pourtant s’oublient eux-même.

Alors pourquoi ne pas agir de la même façon avec soi ?

Pourquoi ne pas choisir de se donner le meilleur, de s’accorder un amour inconditionnel, de s’aimer pleinement, d’aimer ses qualités mais aussi ses failles ?

La confiance en soi est indispensable


Pas toujours évidentes, les conséquences de ce manque d’amour propre sont nombreuses. Il nous empêche de nous épanouir et d’accéder au bonheur. Il nous ronge parfois même tant il est criant. Nous laissons nos peurs nous dépasser et nous empêcher d’agir, nous gâchons nos relations, nous nous murons dans le silence, nous laissons ce manque d’estime nous empêcher d’aller au bout de nos projets, nous terrer dans notre zone de confort, nous maintenir dans l’inaction, la peur, la colère… Et puis à l’inverse, nous sommes parfois bien trop exigeants, nous nous focalisons sur ce qui n’a pas été au détriment de ce qui était accompli, nous perdons davantage de confiance en nous…

Finalement, la confiance en soi peut être à double tranchant. Soit elle est un cercle vertueux qui nous pousse à aller de l’avant, qui renforce notre amour propre et nous booste au quotidien ; soit hélas elle est un cercle vicieux. Un cercle vicieux dans lequel nous n’avons pas confiance en nous, nous n’allons donc pas au bout de nos projets et ainsi notre confiance diminue encore.

La confiance en soi est quelque chose qui rayonne, qui nous permet de briller, d’inspirer confiance, d’inciter à l’amour, la compassion, la bienveillance. Là encore, il s’agit d’un cercle vertueux.  

Une personne qui sera dure avec elle-même ne donnera pas nécessairement envie aux autres de lui accorder du crédit, de l’attention, de l’amour. En ayant confiance en nous, nous serons ainsi capables d’aimer les autres, de ne pas laisser les autres nous rabaisser ni nous atteindre. Nous serons capables d’aller au bout de nos rêves, bien plus qu’avec un manque de confiance en soi. 

A l’image de la loi de l’attraction, si nous pensons que quelque chose n’est pas réalisable, qu’il n’arrivera jamais, il y a fort à parier qu’en effet il n’arrive jamais. Vous savez, c’est comme jouer au loto. Celui qui ne joue pas ne gagne jamais. 

Apprenons à nous aimer avec nos qualités bien évidemment, mais aussi avec nos défauts. Tu sais, personne n’est parfait. Celui ou celle qui le serait n’existe pas, ou-bien il n’est qu’une façade. C’est aussi ça qui fait ta beauté, ce fait d’être fait de qualité et de défauts.
Alors bien-sûr, nous entendons qu’il est parfois intéressant de travailler sur nos défauts, de tendre à les faire disparaître. Cependant, il ne faut pas en faire une bataille sans fin. Pourquoi ne pas se focaliser sur ce qui fait nos forces, nos qualités propres, les univers dans lesquels nous excellons ? 


Ode à l’amour et l’estime de soi 

EXERCICE PRATIQUE

Pour te sentir bien et heureux, il est essentiel d’avoir confiance en toi. Après tout, je crois qu’il nous arrive à tous de ne pas avoir confiance en soi, de manière ponctuelle ou plus constante.  Que ce soit ton cas ou non, ce n’est pas grave car comme presque tout, la confiance et l’amour de soi, ça s’apprend.

Voici quelques exercices pour développer ton amour propre, ta confiance en toi et l’estime que tu te portes : 

Définis tes qualités

Dans un carnet que tu pourras retrouver, dresse une liste aussi longue que tu le souhaites de tes qualités, tes talents et de tes forces. Il se peut que l’exercice soit compliqué au départ mais c’est certain que tu en as tout un tas. Réfléchis aux moments de vie dans lesquels tu as été fier de toi, dans lequel l’on t’a félicité pour telle ou telle chose. Tu peux aussi les écrire sur des posts-it, sur ton smartphone, qu’importe. L’idée est de pouvoir la compléter, la retrouver et la lire au quotidien pour te rappeler combien tu dois et tu peux t’aimer et être fier de qui tu es. 

Conscientise tes réussites (aussi petites soient-elles)

Prend le réflexe au quotidien, que ce soit chaque jour ou chaque semaine par exemple de prendre conscience des moments dans lesquels tu as été fière de toi. Lorsque tu as dépassé ta peur ou-bien osé faire quelque chose par exemple. Ou-bien que tu as atteint un objectif, même minime comme te lever dès le premier réveil (soyons honnête, ce n’est pas si simple que ça !

Prend soin de ton enfant intérieur

Encourage toi, récompense toi, réconforte toi comme tu réconforterais un enfant ou un ami cher. Sois doux, bienveillant, plein d’amour envers toi-même, autant que tu le serais avec quelqu’un d’autre. Prend soin chaque jour de t’envoyer des bonnes ondes, de te donner de l’amour, de te faire confiance et de te dire que tu es assez tel que tu es. 

Accepte tes défauts et pardonne-toi tes échecs

Cesse de te flageller avec tes échecs et tes défauts. Là encore, faire preuve d’indulgence et de bienveillance envers toi-même. 

Cesse de te dévaloriser constamment

Si tu comptais le nombre de fois où tu te dévalorise chaque jour par de petites phrases, par des jugements, je crois que tu réaliserais que c’est peut-être devenu une habitude, un réflexe naturel. Mais même si tu ne le penses pas réellement, ça entretient dans ton esprit ce manque de confiance et d’estime. Alors à l’inverse, ose un discours plein d’amour !  

« Si vous êtes angoissé parce que vous n’avez aucune confiance en vous et pensez que rien de ce que vous faites ne réussira, réfléchissez un peu. Essayez de voir pourquoi vous vous donnez perdant dès le départ. Vous ne trouverez aucune raison valable. Le problème vient de votre façon de penser, non d’une incapacité réelle. » 

DalaÏ LAMA

Créé des affirmations positives

Par ces affirmations justement, tu modifieras ton état d’esprit et ta vision de toi-même. Tu seras plus apte à t’aimer et à t’accepter tel que tu es. Elles peuvent ressembler à tout ce que tu souhaites du moment qu’elles sont tournées à la première personne du singulier et à l’affirmative.

Je m’aime de façon inconditionnelle, quoiqu’il arrive et quoi que je fasse 

Je m’aime entièrement, je m’estime et me fais pleinement confiance

Je suis assez tel que je suis

Je suis merveilleux, fier de moi et parfaitement capable

Je suis capable de tout réussir sans aucune limite

Mon potentiel est illimité

Laisse la peur de côté et ose !

Donne toi les moyens d’être fier de toi, de tes actions au quotidien. De la même façon que le cercle vertueux, plus tu accompliras, plus tu seras fier et plus tu oseras. Il faut commencer quelque part un jour, alors ose ! Crois en toi autant que je crois en toi ! 

« Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement. »

Martin Luther King

Aime-toi ! Tu es parfait tel que tu es, tu n’as besoin de ressembler à personne d’autre si ce n’est toi-même.

Prend bien soin de toi, 

Anaïs

2 commentaires sur “L’amour de soi, ce pouvoir (presque) magique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s